News

 

Fondée en 1984

Le retrait de l'avoir LPP en danger (lire...)

Le recours aux prestations complémentaires étant de plus en plus sollicité par la population, le Conseil fédéral vient de mettre en consultation (jusqu'au 18 mars 2016) une révision du régime de ces prestations sociales. La mesure la plus drastique pour restreindre le nombre de personnes contraintes à solliciter cette aide est de limiter la possibilité de percevoir son 2ème pilier sous forme de capital. Pour les salariés, deux solutions sont envisagées: la première, interdire tout retrait du 2ème pilier à l'âge de la retraite. La deuxième, plus souple, autoriserait tout de même le retrait du capital à hauteur de 50%, l'autre moitié étant perçue sous forme de rente. Pour les personnes désireuses de se lancer dans une activité indépendante cependant, tout retrait devrait dorénavant être impossible. A noter toutefois que ces mesures ne concerneraient que l'assurance obligatoire. Pour toute l'épargne surobligatoire, le droit illimité au retrait du capital persistera donc.